Calissons

J'ai attendu très longtemps avant de me lancer dans les calissons car le glaçage est vraiment ma bête noire. Si en l'occurrence, ce dernier est loin d'être parfait,  le goût des calissons est délicieux, aussi je partage volontiers cette confiserie traditionnelle. Cher & Tendre, habituellement féroce dans ses appréciations, semble préférer mes calissons artisanaux aux industriels trop parfaits, dit-il. C'est déjà ça ! 
Calissons
Inutile de préciser que cette recette est très chronophage. Il s'agit ici de s'organiser pour pouvoir réaliser tranquillement cette douceur qui fait partie des treize desserts de Noël avec la pompe à huile et la pâte de coing. C'est en général à cette période qu'on les propose mais je n'ai jamais pris le temps, leur préférant les truffes plus rapides à préparer.  Avant de commencer, je conseille vivement de visionner la vidéo suivante : https://www.youtube.com/watch?v=iOIBdKthUHRA qui explique très clairement le processus et recommande l'utilisation d'un couvercle de boîte à biscuits comme gabarit. Belle trouvaille.Pour une cinquantaine de calissons250 g de poudre d'amande180 g de sucre glace2 cs de fleur d'oranger5 gouttes d'amande amère150 g de melon confit50 g d'écorces d'orange confites2 feuilles azymeGlace royale150 g de sucre glace35 g de blanc d'oeufCalissonsLa veille, découper 50 formes à l'aide de l'emporte pièce. Le mien n'étant pas du tout coupant, j'ai dû marquer au crayon le pourtour avant de le découper aux ciseaux. Préparer également la veille, la pâte qui doit reposer toute une journée. Mélanger la poudre d'amande avec le sucre glace dans la cuve du robot muni de la feuille. CalissonsD'autre part, détailler finement les écorces d'orange et le melon avant de les mixer pour obtenir une crème onctueuse. Intégrer cette crème au mélange précédent, parfumer avec l'amande amère et la fleur d'oranger. Bien amalgamer, la pâte obtenue ne doit pas être collante. Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé de la taille d'un couvercle de boîte à biscuits sur à peine 1 cm d'épaisseur. Garnir le couvercle de pâte, passer un couteau sur le pourtour et démouler aussitôt la pâte qui va sécher à l'air libre pendant 24 h. Calissons
A l'aide de l'emporte pièce, découper la pâte, poser la feuille azyme et retourner le calisson sur la planche à découper. Humidifier éventuellement l'emporte pièce si ça colle. 
Calissons
Attention, ne pas faire comme moi, poser le calisson côté azyme sur la planche, sinon ça colle évidemment ! Apprenti n'est pas maître ... On retourne donc les calissons avant de préparer la glace royale. Calissons
Fouetter le blanc en neige, verser le sucre glace et mélanger l'ensemble. Le glaçage doit être légèrement dense, sinon il risque de couler mais le mien était un peu trop épais, il ne s'est pas étalé suffisamment. J'ai découvert après coup que la règle est de 400 g de sucre glace pour 100 g de blanc. Donc pour 150 g de sucre, on doit monter 35 g de blanc environ. C'est la partie la plus délicate. Verser le glaçage dans une assiette plate pour pouvoir repérer le niveau lorsqu'on trempe.
Calissons
Tremper deux fois de suite le calisson dans le glaçage et ôter délicatement l'excédent avec une cuillère. En principe, le glaçage s'étale tout seul. Enfourner ensuite les calissons à four préchauffé à 50° pour 5 min maximum, sinon la glaçage risque de craqueler. Sortir les calissons du four et attendre le refroidissement complet avant de les manipuler. On peut encore les laisser sécher deux à trois jours mais ils sont déjà prêts à être dégustés. 
Calissons

wallpaper-1019588
Les parfums – Rhubarbe et fraises à la nage
wallpaper-1019588
Tarte rhubarbe et mousse à la fraise
wallpaper-1019588
Babka double chocolat Mon Fournil
wallpaper-1019588
Placard et confinement – Carottes à la crème et au cumin
wallpaper-1019588
Choux craquelin au charbon végétal, curd à l’orange et cardamome
wallpaper-1019588
Yaourt vanille façon Malo à la multi délice express Seb en 4h
wallpaper-1019588
Bourguignon de joues de porc
wallpaper-1019588
Madeleines à l’orange