110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas

18 janv. 23

110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas

110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas

C'est une belle histoire d'immigration, de réussite sociale -teintée de gourmandise et de passion du chocolat- qui raconte la construction de l'Europe aussi bien que tous les traités d'économie et de politique. En 1910, Leonidas Kestekides, jeune Grec d'origine turque immigré aux Etats-Unis depuis une dizaine d'années, participe avec la délégation grecque américaine à l'Exposition universelle de Bruxelles. Avec ses confiseries et pâtisseries, il y décroche la médaille de bronze ... et le coeur d'une jeune Belge Joanna Emelia Teerlinck qu'il épouse quelques mois plus tard.

110 ans, La belle histoire du chocolatier belge LeonidasMariage de Leonidas Kestekides, 1912

Renonçant à son rêve américain, Leonidas s'installe en Belgique avec sa jeune femme, où il participe une nouvelle fois, en 1913, à l'Exposition universelle qui se tient alors à Gand. Galvanisé par la médaille d'or qui récompense son artisanat gourmand, il ouvre son premier tea-room dans la cité flamande, au N°34 de la Veldstraat. Le climat politique se dégradant en Grèce, une partie de la famille Kestekides vient le rejoindre en Belgique et va prendre part à l'essor de l'entreprise de friandises et de pralines, en particulier son neveu Basilio qu'il va former au métier de pâtissier-confiseur.

110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas 110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas 110 ans, La belle histoire du chocolatier belge Leonidas

En 1935, Basilio loue Boulevard Anspach à Bruxelles un local où il produit les pralines-maison. Exigu et étroit, l'endroit n'a pas de porte sur le boulevard. Basilio expose alors ses friandises sur l'appui de la fenêtre et se met à vendre directement ses chocolats aux passants à travers la fenêtre à guillotine. Il vend jusqu'à 35 kilos de confiseries par jour. Directement de l'artisan-producteur au consommateur, sans transport ni intermédiaires, une idée révolutionnaire qui deviendra la marque de fabrique de Leonidas.

Le reste de la saga Leonidas est connu. Dès les années 1960, tout s'accélère pour le chocolatier, jusqu'à devenir la marque de pralines préférée des Belges, être fournisseur de la Cour de Belgique et être vendue dans 1.300 boutiques réparties dans une quarantaine de pays.

En 2023, pour célèbrer ses 110 ans, Leonidas lance trois nouvelles recettes de son chocolat iconique, le Manon. À l'origine, le Manon était fourré d'une base de nougatine, garnie d'une noix et enrobée de sucre. En 1980, Yanni Kesdekoglou, l'un des descendants de la famille, en change la recette en remplaçant le sucre par du chocolat blanc. C'est une première mondiale, personne d'autre au monde à l'époque ne fabriquant des chocolats de cette manière.

Autre nouveauté de l'année... A l'occasion de la Saint-Valentin, une édition limitée de 3 petits cœurs aux notes florales et fruitées (Orange sanguine et spiruline, Fleur d'Hibiscus & Coquelicot, Cerise et Sureau) viendrA complèter les saveurs Framboise, Vanille, Noir de Noir et Dulce de Leche de la collection Leonidas pour les amoureux.


wallpaper-1019588
10 accessoires pour Air Fryer ou friteuse à air
wallpaper-1019588
Soupe détox – Recette multicuiseur
wallpaper-1019588
Minestrone d'hiver à la saucisse confite
wallpaper-1019588
Saute de porc aux nouilles chinoises sautees, pousses de soja et shiitake